Aikido

L’AIKIDO ET L’HOMME

«Voie de l’harmonie entre l’homme et l’univers»

Trouvant ses sources dans la tradition martiale japonaise, l’Aïkido, sous l’impulsion de O Sensei Moriheï UESHIBA (1883-1969), devint une discipline personnelle adaptée à notre temps.

Art pacifique par excellence, l’Aïkido fonde son geste sur la recherche d’harmonie avec l’autre. Il exclut toute compétition et ne tend pas à développer l’agressivité.

L’Aïkidoka transforme l’énergie de l’agression en énergie créative.

«L’Aïkido – disait le fondateur – n’appartient à personne, c’est une Voie au service des hommes du monde entier».

Le Maître expliquait ainsi que l’Aïkido n’était déjà plus, à sa naissance, japonais mais universel.

L’Aïkido est un «Budo» (Bu signifie «arrêter la lance», Do : «la Voie»). L’Aïkido, c’est la «Voie pour arrêter les armes». Ainsi, il porte une signification de paix.

En Aïkido, on cherche en soi la chose à dominer, la chose à contrôler et à l’extérieur de soi on n’exerce aucun pouvoir. Le pratiquant d’Aïkido étudie les techniques de combat, les techniques d’immobilisation et développe son énergie interne mais, parallèlement, il découvre le moyen de faire en sorte qu’il n’y ait plus d’attaquant, plus d’agresseur. Ainsi, il n’aura jamais à appliquer les techniques de combat qu’il a découvertes.

Indépendamment  des cours hebdomadaires, le cycle armes : CA1718

 

L’AIKIDO ET L’ENFANT

«Découvertes de soi et des autres»

L’entraînement sur le tatami donne à l’enfant l’opportunité de se familiariser avec des notions indispensables à son épanouissement et à sa structuration personnelle :

 – coordination des mouvements ;

– orientation, latéralisation ;

– structuration de l’espace / temps ;

– connaissance de la distance ;

– compréhension de la discipline, de l’étiquette ;

– structuration de la pensée ;

– développement de la confiance en soi ;

– respect des autres ;

L’aïkido est un moteur de développement personnel et social. L’enfant favorise le contact avec le monde qui l’entour dans un environnement sain.

Dans sa vie familiale, scolaire et sociale, l’enfant peut utiliser l’Aïkido comme un «guide» ou un “canaliseur” pour mieux gérer son comportement.